Le train du Street Art

Le Pont National, jonction entre le 12e arrondissement de Paris et le 13e,  est le lieu idéal pour accueillir un train du Street Art et de l’Art Urbain.

L’idée est de proposer un nouveau lieu d’expression des arts urbains en étant à la fois support, mais également lieu d’exposition.

La Mairie de Paris 13e  a une politique très volontariste sur ces arts. Elle a su avec l’aide des Galeries Itinerrance et Mathgoth, transformer des lieux ou des murs anodins en œuvres d’arts qui attirent de par le monde entier. Qui plus est, dans un avenir proche, et en liens avec les communes limitrophes, un parcours de GR consacré au street art  long de 10 kilomètres va voir le jour. Il irait d’Arcueil à Vitry, en passant par Paris 13e et Ivry-sur-Seine.

Le train du Street Art, lui, renforcerait les liens déjà existants entre Paris 12e et le 13e  en prenant place sur le Pont National, plus exactement sur les voies désaffectées de la Petite Ceinture.

Long de 188 mètres, le Pont National permet aux piétons, aux véhicules et aux tramways de la ligne T3a de franchir la Seine. Dans les prochaines années il confortera son importance car il va desservir deux grands quartiers qui se feront face à face  et qui permettront (enfin) un rééquilibrage de l’emploi vers l’Est Parisien.

Le train du Street Art et de l’Art Urbain peut voir le jour facilement.  Ne circulant pas, l’entretien mécanique serait limité au fait de pouvoir être déplacé. (Dans le cas où ce cul de sac de la petite ceinture devait reprendre du service un jour).  De plus, la SNCF et ses filiales disposent de nombreux wagons et voitures désaffectées qui sont vouées à la casse. L’idée est donc de monter un partenariat avec cette institution pour mettre à disposition plusieurs de ces éléments.

Sièges et cloisons supprimées, les voitures seraient rénovées au plus simple, en respectant les normes climatiques et électriques. Elles seraient peintes en blanc à l’extérieur telles des toiles vierges à disposition des artistes. Quant à l’intérieur, il servirait d’espace d’exposition.  En complément des voitures « corail» rénovées, on peut imaginer intégrer plusieurs wagons « plateforme » où des installations de plus grandes envergures pourraient prendre place.

Le Train du Street Art serait un lieu en perpétuel mouvement et ouvert au plus grand monde.

Grand Paris Express

Metropole Grand Paris 

Le projet du futur quartier Bercy-Charenton

Please follow and like us:

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *